Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for juillet 2010

Alors que la coupe du monde de foot battait son plein, Paul le poulpe de l’aquarium d’Oberhausen (Allemagne) s’est taillé une solide réputation de pronostiqueur… A vrai dire, il choisi principalement la friandise sous le drapeau allemand et comme l’équipe d’Allemagne n’est pas mauvaise, le voici crédité d’un pouvoir divinatoire. Son impact sur les foules est tel que les responsables de gouvernements allemands et espagnols s’en mèlent…

Au delà de l’anecdote, j’ai une certaine fascination pour la dimension affective, l’irrationnel, le poids du psyché qui vient se loger dans les processus les plus analytiques ou les plus scientifiques.

La facilité à juger avant de comprendre, la peur de l’altérité (réflexe archaïque : ce qu’on ne connait pas est peut-être un danger), le besoin d’appartenir à une communauté, l’attractivité de la séduction (charisme) mêlée à l’étonnante force de la croyance (voir l’effet nocebo : dans un test d’une nouvelle substance pour chimiothérapie, 35% des personnes appartenant au groupe témoin donc ne recevant pas la substance active, ont tout de même perdu leurs cheveux !) , l’angoisse de la mort, tout cela contribue à donner à la nature humaine une dimension irrationnelle, apparemment incontrôlable mais en fait parfaitement manipulable. (suite…)

Read Full Post »

Une chose que j’ai apprise apprise assez tôt dans ma vie professionnelle (en fait dans ma vie étudiante), c’est que pour comprendre une technologie ou un domaine technique, il faut faire, il faut pratiquer. C’est la vertu de l’approche expérimentale. Dans le monde du logiciel (mon métier, de fait), je suis un fervent adepte de l’approche itérative et incrémentale dans la conception du produit. J’ai pu vérifier à de multiples reprises que les clients et utilisateurs potentiels du produit ne savent réellement ce dont ils ont besoin que lorsqu’ils ont une première version devant eux et peuvent trier l’utile du théorique ou du fantasme par des essais concrets . De même, une analyse a posteriori des fonctions réellement utilisées en comparaison du cahier des charges joint à l’appel d’offre initial montre en général un pourcentage important (ça peut atteindre 50%) de fausses bonnes idées pendant la phase de définition théorique de ce que devrait être le produit. (suite…)

Read Full Post »