Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Elite’

Dans la logique de mon dernier du billet sur la foi, je souhaite rebondir sur la question posée par Isaac Getz dans son étude How the initiative-Freeing Radical Organization Form Has Been Successfully Adopted (pdf) : pourquoi les organisations s’appuyant sur un modèle prônant l’initiative des salariés ne sont pas devenues la norme en face des organisations construites sur un modèle de type Command & Control alors qu’elles ont prouvées l’efficacité du système (Gore, Toyota, SAVI…) ? Voir la synthèse sur Hypertextual pour ceux qui n’ont pas le courage de lire l’essai d’Isaac Getz.

La réponse d’Isaac Getz est qu’il faut recourir à un modèle de leadership spécifique : le patron doit être un « libérateur » solide pour insuffler une nouvelle culture et tenir bon face aux forces de rappel vers le modèle historique naturellement porté par l’encadrement. Et donc si le nombre d’entreprises qui ont tenté le grand saut est si faible, c’est que les super-héros sont rares parmi les managers, tous formés dans les mêmes écoles à la même sauce : style conquérant, structure pyramidale, approche analytique, jeux d’acteurs, … Voir la responsabilité des business schools dans la préparation des élites à la crise financière. (suite…)

Read Full Post »

En entamant la lecture du « Montesquieu » signé par Alain Juppé (effet des récentes fêtes de fin d’année), je tombais sur ce portrait de Louis XIV, compilation de divers auteurs de l’époque (Saint Simon et alii).

« Pétri de contradictions, il prend pour maitresse une femme fort avancée en age mais nomme un ministre de 23 ans (le marquis de Barbezieux). Un homme de bon sens ne ferait-il pas l’inverse ? Même comportement contradictoire vis à vis de la religion : il l’aime mais ne peut souffrir ceux qui disent qu’il la faut observer à la rigueur (les Jansénistes). Il a été dupe de tout ce qui joue les princes : les ministres, les femmes et les dévots; toujours gouvernant et toujours gouverné, notamment par les femmes. Malheureux dans ses choix, aimant les sots, souffrant les talents, craignant l’esprit, sérieux dans ses amours et dans son dernier attachement, faible à faire pitié. Aucune forme d’esprit dans ses succès, de la fermeté dans ses revers, du courage dans sa mort… Le roi préférait souvent un homme qui le déshabille ou qui lui donne la serviette lorsqu’il se met à table à un autre qui lui prend des villes ou lui gagne des batailles. »

Read Full Post »

Les méfaits du Fast Track

Vous connaissez ce principe de gestion des hauts potentiels : on embauche un jeune cadre issu d’une grande école prestigieuse, on lui fait gravir rapidement les échelons d’une organisation dans le but d’en faire un directeur général ou tout autre poste à forte responsabilité en quelques années. Je n’avais pas de problème de principe avec la pratique en accord avec Corneille : « Aux âmes bien nées, la valeur n’attend pas le nombre des années. » Mais en prenant de l’age, je mesure mieux le poids et l’utilité de l’expérience.

(suite…)

Read Full Post »